Six règles de bases concernant l’assourdissement

Lors de la première mesure effectuée au moyen du casque à conduction aérienne ou osseuse, l’audiométriste / l’assistan(e) médical qualifié(e) suppose qu’il(elle) a reçu les valeurs des seuils auditifs de l’oreille mesurée. Les ondes sonores des convertisseurs (casque à conduction aérienne et osseuse) ne sont pas dirigées uniquement vers le côté examiné respectif, mais peuvent être également entendues par le patient en raison de la transmission vers l’autre oreille. Pour obtenir les valeurs effectives du côté examiné, il est, par conséquent, important de remesurer les fréquences qui auraient pu ne pas être entendues le cas échéant au moyen de l’effet de masking (Assourdissement).  Les six points suivants sont essentiels pour cette partie de l’examen :

Conditions d’examen appropriées

Le patient doit être correctement instruit. Il doit réagir uniquement au ton sinusoïdal à impulsions et non à l’effet masking, ou aux vibrations dans le cas du casque à conduction osseuse.

Ne pas entendre de sons lors de la mesure de la conduction osseuse

Dans le cas de cette méthode de mesure, les ondes sonores peuvent être dirigées par l’os crânien également vers l’oreille interne du côté opposé. Dans ce cas, les valeurs de transmission sont de : 0-15 dB.

Ne pas entendre de sons lors de la mesure de la conduction aérienne

Dans le cas de cette mesure, les ondes sonores peuvent être dirigées par le casque à conduction aérienne vers l’oreille opposée. Dans ce cas, les valeurs de transmission sont de : 50 dB.

Courbe d’ombre

Une courbe d’ombre est produite lors de la mesure non-assourdie dans le cas d’un patient souffrant d’une surdité unilatérale par exemple. Le ton de test est entendu du côté opposé et doit être re-mesuré au moyen d’un assourdissement approprié. Veillez au bon ajustement du casque. Au début, il est difficile pour les débutants de ne rien oublier, par conséquent, il est important de vérifier le bon ajustement du casque ainsi que les côtés mesurés (tons sinusoïdaux / assourdissement) avant chaque mesure.

Interprétation correcte des résultats

Sur la base de l’anamnèse effectuée par le médecin, des résultats des tests de Weber et de Rinne, un(e) audiométriste expérimenté(e) sait à quel résultat il(elle) peut s’attendre de l’audiogramme tonal. Est-ce que le résultat de l’audiogramme tonal montre une surdité de transmission ou neurosensorielle ou une combinaison des deux ? Est-ce que tout a été correctement mesuré et pris en compte ?

Vous avez des questions? Nous sommes disponibles pour vous conseiller!

Daniel Stepczynski

Directeur Général

Prendre contact
Ear Icon

Nous avons la solution!

Audiométrie | L'ajustement d'appareils audifs | Dépistages auditifs des nouveau-nés | Le diagnostic de l’équilibre | Cabines d'audiométrie | et plus encore

Lösungen
Close